Questions d’assurance automobile

  1. Si j’ai un accident de voiture, quel genre de garanties mon assurance automobile me donnera-t-elle?
    a) Garantie de la responsabilité civile (si vous blessez quelqu’un ou causez des dommages aux biens de tiers avec votre voiture et que vous êtes poursuivi en justice)
    b) Garantie indemnités d’accident (couvre vos frais médicaux et vous donne un revenu provisoire)
  2. Quelles sont les garanties facultatives offertes et lesquelles ai-je?
    L’assurance qui couvre les dommages subis par votre propre véhicule est facultative. Les plus courantes sont :
    a) La garantie Collision (paie la réparation ou le remplacement de votre voiture si elle est accidentée).
    b) La garantie Accidents sans collision ni versement ou Risques multiples (paie la réparation ou le remplacement de votre voiture si elle est endommagée autrement que par collision ou versement.).
  3. Ai-je besoin d’une assurance collision si j’ai une vieille voiture sans réelle valeur?
    La garantie Collision est facultative dans la majorité des provinces. Pour une vieille voiture, vous voudrez peut-être vous dispenser de la garantie Collision, surtout si elle devait coûter plus cher à réparer que ce qu’elle vaut, même pour des dommages mineurs. Vous devez aussi voir si vous êtes en mesure d’absorber financièrement la perte de votre voiture.
  4. Qui est couvert par mon assurance automobile?
    Toutes les personnes titulaires d’un permis de conduire demeurant chez vous, ainsi que le conducteur principal réel doivent être déclarés sur votre contrat. Souvenez-vous que l’assurance suit la voiture, donc si vous prêtez votre voiture, vous prêtez aussi votre assurance.
  5. Quel est le montant de ma franchise? Que recommandez-vous?
    Les garanties Collision et Accidents sans collision ni versement comportent des franchises. Demandez dans quelle mesure une franchise plus ou moins élevée affectera le montant de votre prime. N’optez toutefois pas pour une franchise trop élevée, que vous seriez dans l’impossibilité de payer de votre poche en cas d’accident.
  6. Si je m’achète une nouvelle voiture, le type de véhicule que je choisis affectera-t-il mes primes d’assurance?
    Les assureurs tarifient les véhicules en fonction de leur taux d’accidents et de leur coût de réparation ou de remplacement. Informez-vous également sur le système CLEAR. Vous pourriez bénéficier de primes moins élevées si votre véhicule en est un qui est moins souvent volé et moins gravement sinistré.
  7. Devrais-je prendre une assurance différente selon que j’achète une voiture neuve ou une voiture d’occasion?
    Il existe une garantie facultative spéciale appelée Modification à l’indemnisation. C’est la renonciation à la dépréciation. Dès qu’une voiture neuve sort de chez le concessionnaire, elle commence à perdre de la valeur. Vous pouvez toutefois souscrire une garantie qui couvrira les sinistres pendant une certaine période, comme si la voiture était neuve.
  8.  Lors d’une location de voiture en voyage, dois-je prendre l’assurance offerte par les compagnies de location?
    Si vous louez souvent des voitures au Canada ou aux États-Unis, il est est dans votre intérêt de souscrire une garantie supplémentaire auprès de votre assureur. Dans le cas contraire, vous devriez prendre l’assurance offerte par le locateur.
  9. Quelles compagnies d’assurances avez-vous contactées pour moi?
    Chaque assureur est unique et les tarifs peuvent donc varier sensiblement. Il est bon de comparer les prix, mais il faut aussi comparer le service proposé. Tout dépend de votre besoin.
  10. Comment puis-je faire baisser mes primes?
    Le montant des primes d’assurance automobile varie selon les probabilités que vous ayez un accident ou que vous vous fassiez voler votre voiture. Par ailleurs, certains assureurs proposent des réductions pour les assurés plus âgés, ceux et celles qui ont plus d’un véhicule, ceux et celles qui n’ont eu aucun sinistre pendant un certain temps et les nouveaux conducteurs qui ont suivi un cours de conduite agréé.

Reproduit avec l’autorisation du Bureau d’assurance du Canada. Parlez-en avec votre courtier d’assurance pour vous satisfaire que vous obtenez bien la meilleure combinaison de prix, de garantie et de service.

Questions d’assurance habitation

  1. Quel genre d’assurance habitation ai-je?
    a) Certains contrats ne couvrent que les « risques désignés» donc, si la cause des dommages n’est pas mentionné dans le contrat, il n’est pas couvert.
    b) D’autres contrats couvrent les risques désignés» pour le contenu de votre habitation et «tous les risques» pouvant toucher le bâtiment proprement dit. Ce contrat énonce tout ce qui est non couvert.
  2. Existe-il encore des risques contre lesquels je ne peux absolument pas m’assurer?
    Aucun contrat ne peut couvrir tout ce qui pourrait arriver. L’assurance est conçue pour les événements imprévus. Par exemple, il est généralement impossible de s’assurer contre les inondations, parce que la plupart du temps, ce genre de sinistre est inévitable.  
  3. Existe-t-il des garanties facultatives pour les risques qui ne sont normalement pas couverts par mon assurance habitation?
    Oui. Par exemple, si vous habitez dans une région connaissant des tremblements de terre, vous voudrez peut-être prendre une assurance contre les tremblements de terre.
  4. Quel genre de sinistre pourrait endommager ma maison et ne pas être couvert sauf si j’ai pris des dispositions particulières?
    Voici un exemple. Les dommages résultant du gel d’installations sanitaires intérieures sont considérés comme évitables. Donc, si vous vous absentez plus de quatre jours pendant la saison normale de chauffage, vous devez vidanger les installations ou faire vérifier tous les jours par une personne compétente que votre maison est chauffée. Si vous ne prenez pas ces dispositions et que vos canalisations éclatent, vous risquez de devoir tout nettoyer et en plus d’avoir à payer toutes les réparations.
  5. Y a-t-il d’autres biens qui peuvent nécessiter des compléments de garantie?
    Les montants de garantie prévus pour le remplacement d’argent volé, ou de tracteurs de jardin, d’embarcations ou de logiciels sont relativement peu élevés. Des limitations de garantie peuvent aussi intervenir en cas de vols de vélos, bijoux, montres, fourrures et collections de pièces de monnaie, de timbres et de cartes (il n’y a pas de limitation pour les vélos et les collections de cartes dans les contrats au Québec). Des garanties complémentaires sont habituellement proposées à des tarifs abordables. Souvent appelées avenants, celles-ci étendent l’assurance à ces biens spécifiques, souvent dans le monde entier et sont en général exempts de franchise.
  6. Qu’est-ce que la franchise?
    Plus la franchise (la portion des dommages que vous devez payer vous-même) est élevée, plus la prime est basse. Comparez la prime avec différentes franchises et voyez si la baisse de prime vaut le montant plus élevé qui resterait à votre charge si vous aviez un sinistre.
  7. Ai-je droit à des réductions ou que puis-je faire pour avoir une réduction?
    De nombreux assureurs accordent des réductions aux assurés qui ont des maisons récentes, qui ont installé des systèmes de sécurité, qui n’ont eu aucun sinistre depuis un certain temps et même pour les non-fumeurs.
  8.  Sur quelle base les sinistres seront-ils réglés?
     La plupart des sinistres sont réglés sur une base dite de valeur à neuf. Certains contrats peuvent toutefois n’accorder que la valeur au jour du sinistre.
  9. Quel genre de protection responsabilité civile ai-je, et pour quel montant?
    Vous êtes couvert pour les dommages matériels et/ou dommages corporels involontaires dont vous êtes légalement responsable partout dans le monde ainsi que les frais juridiques si vous êtes poursuivi. Un montant de garantie minimum d’un million de dollars est recommandé.
  10. Pour quels types de changement dois-je avertir mon courtier d’assurance?
    Lorsqu’un changement majeur relatif à votre habitation survient dans votre vie, il est important d’en aviser votre courtier puisque certaines restrictions ou avantages à considérer.
    a) Location de votre habitation à long terme.
    b) Rénovation majeure.
    c) Échange temporaire de maison avec quelqu’un d’autre.
    d) Travail à domicile.
    e) Installation d’un système de sécurité.
    f) Achat d’une résidence secondaire, d’un bureau, etc.

Reproduit avec l’autorisation du Bureau d’assurance du Canada. Parlez-en avec votre courtier d’assurance pour vous satisfaire que vous obtenez bien la meilleure combinaison de prix, de garantie et de service.

Vous avez une question pour notre équipe de courtage?